La console de jeux, un loisir polluant et de plus en plus énergivore

La console de jeux pollue essentiellement dans sa phase de fabrication, mais elle est aussi une porte d’entrée sur un problème écologique beaucoup plus large : le numérique.

En France, on compte 15 millions de consoles, et près de la moitié des Français jouent avec. Le secteur est en progression. Aujourd’hui, la console de jeux pollue essentiellement dans sa phase de fabrication, mais elle est aussi reliée à des écrans qui sont gourmand en matière première. L’industrie du jeu alimente aussi les téléphones et les ordinateurs. Cette famille entretien l’exploitation de mines dans des pays qui sont peu regardant sur l’impact social et environnemental.

Aujourd’hui, la famille du numérique pèse 3% des gaz à effet de serre en France. Elle devrait grimper à 7% d’ici 20 ans. Alors que les évolutions technologiques réduisent la consommation d’énergie et que l’accord de paris nous oblige à une réduction de trajectoire. La console de jeux menace de participer à l’embouteillage du réseau. Son recyclage est laborieux. Mais son pouvoir de séduction est très puissant.

« C’est notre empreinte » est un podcast original de franceinfo, lancé à l’occasion de la COP26. Retrouvez d’autres épisodes sur l’application Radio France et nos plateformes de podcasts partenaires.